Comment faire un e-mailing en 7 étapes ?

L’e-mailing est une technique de marketing très utilisée par les entreprises. En effet, même si certains en doutent, son efficacité reste redoutable, à condition bien sûr qu’il soit correctement préparé. Parce que les internautes reçoivent aujourd'hui de très nombreux e-mails commerciaux et pour faire la différence, il est nécessaire de respecter des règles précises tout en vous montrant créatif.

Emailing 7 etapes


1. Définissez votre cible et vos objectifs marketing !

Quel est l'enjeu de votre e-mail ?

Avant toute chose, la mise en place de votre e-mailing doit répondre à un objectif précis. Demandez-vous d’abord : « Quel est son but premier ? ». Augmenter le trafic dans votre boutique, faire connaître votre nouvelle offre ou votre dernière collection, améliorer la fidélisation de vos clients… En fonction de votre objectif, votre message ne sera pas le même !

À qui vous vous adressez ?

Ensuite, pour pouvoir délivrer un message percutant et personnalisé, il est indispensable de connaître parfaitement la cible de votre e-mailing. Pour cela, n'hésitez pas à vous appuyer sur votre fichier clients et toutes les informations qui y figurent. Il vous permettra de déterminer précisément le profil de vos lecteurs, de mieux les comprendre et donc de mieux communiquer avec eux. On parle alors de définition de vos profils cibles, c’est-à-dire les personnes visées par votre action marketing.

Ne cherchez pas à plaire à tout le monde !

Enfin, tâchez de trouver une proposition séduisante, à laquelle vos clients ne sauront résister. Pour cela, allez plus loin que simplement segmenter votre cible par sexe, par âge ou par localisation. Mettez en place des ciblages plus pertinents, en fonction de :

  • Leur comportement d'achat ;
  • Leurs centres d'intérêt ;
  • Leurs actions précédemment réalisées sur votre site…

À vous de choisir vos critères !

Besoin d'un exemple ? Si vous avez un magasin de décoration et que vous lancez une nouvelle collection d'assiettes, sélectionnez vos clients ayant déjà acheté fréquemment de la vaisselle dans votre boutique pour créer un e-mail aux messages personnalisés. Vous pouvez par exemple organiser une vente en avant-première de vos nouveaux produits pour les remercier de leur fidélité ! Ici, c’est un ciblage très pertinent !

Enfin, pensez toujours à respecter la législation en vigueur et le RGPD. N’oubliez pas : pour que vous puissiez envoyer un e-mailing à un client, celui-ci doit obligatoirement donner son consentement au préalable.

2. Créez un e-mailing percutant, simple et responsive

Le saviez-vous : plus d'un tiers des internautes consultent désormais essentiellement leurs mails depuis leur smartphone. Par conséquent, tâchez de leur envoyer un mail parfaitement optimisé pour que ce dernier puisse s'afficher sur tous les écrans. De même, veillez à ce que vos messages ne soient pas trop lourds. Dans l'idéal, ne dépassez pas 150 Ko.

Ensuite, ne divulguez pas un texte trop long. Préférez un récit engageant et percutant, suffisamment concis tout en étant clair. Le but de l’e-mailing est généralement de donner envie d'aller voir sur votre site web ou de vous contacter. Son objectif est alors d'inciter au clic. Pour votre solution e-mailing, faites simple mais efficace !

Par exemple, intégrez des phrases du type : " Plus que 72 heures pour profiter de votre promotion exclusive ! ", " Profitez de 20 % sur notre nouvelle collection d'assiettes. Offre valable jusqu'au… ". Le message est clair, percutant, attractif et limité dans le temps : des notions clés pour faire un bon e-mailing !

3. Optimisez votre paramétrage d’e-mail

Sachez aussi que l'optimisation seule du contenu du mail ne suffit pas. En effet, pour que le destinataire ouvre à tous les coups votre e-mailing, il faut avant tout que l'objet ou le nom de l'expéditeur lui plaise.
Tous les éléments de votre e-mailing doivent être précisément étudiés. Certains diront même que l'objet du mail est l'une des composantes les plus importantes pour assurer la réussite de votre campagne e-mailing !

Ne le choisissez pas à la dernière minute et n'hésitez pas à demander l'avis de votre entourage. De même, pensez à intégrer un pré-header à votre mail. Il s'agit d'une petite phrase qui succède à l'objet du mail et qui apparaît directement dans la boîte de réception. Par exemple : " Pssst : découvrez l'offre exclusive qui vous attend sur la nouvelle collection d’assiettes ".

Notre conseil : écrivez plusieurs exemples d’e-mailing, d’objets, et de noms pour ensuite ne retenir que les meilleurs d'entre eux. Pour choisir les plus pertinents, n'hésitez pas à demander à votre entourage et à en tester plusieurs pour observer les résultats obtenus sur des échantillons de clients ou prospects. En somme, présentez-vous sous votre meilleur jour !

4. Intégrez un bouton d'appel à l'action (CTA)

Comme nous l'avons déjà évoqué, l'objectif principal de votre campagne d’e-mailing est bien souvent d'inciter les internautes à se rendre sur votre site. Dans ce cas, pensez donc à intégrer un bouton d'appel à l'action (ou Call-To-Action) dans votre mail. Il s'agit généralement d'un verbe incitatif et d'une expression courte, mise en avant visuellement. Par exemple : " Ajouter au panier ", " Profitez de cette offre ", " En savoir plus ", " Inscrivez-vous "…

Ce petit bouton est un levier indispensable pour booster votre taux de conversion, c'est-à-dire transformer vos lecteurs en visiteurs de votre site, puis en acheteurs.

5. Programmez un envoi de votre mailing au bon moment

C'est un fait : les internautes ne sont pas toujours réceptifs aux messages qu'ils reçoivent, et le moment de la journée durant lequel le mail est envoyé est crucial ! Chaque jour, les consommateurs sont inondés d'e-mails marketing. Parfois, ils se sentent tout simplement noyés sous un flot d'informations. Le créneau d'envoi est donc primordial pour la réussite de votre action marketing.

Quelques règles à retenir : pour une campagne d’e-mailing réussie, évitez les envois en fin de journée ni trop tôt le matin. Au réveil, personne n'a réellement envie de se pencher sur la publicité et les mails sont souvent supprimés sans même avoir été ouverts. Aussi, privilégiez les jours de semaine plutôt que les week-ends ou le lundi matin.

6. Créez du contact aussi souvent que possible

Pour vous rappeler régulièrement au bon souvenir de vos clients, n'hésitez pas à les contacter de façon récurrente. Bien évidemment, cela ne signifie pas les harceler de messages ce qui pourrait avoir l’effet inverse et rompre le lien avec vos clients… En ce sens, observez les statistiques d'ouverture des mails que vous envoyez pour rectifier le tir si nécessaire.

Le conseil pratique : mettez en place un planning de contact afin de les relancer à un rythme régulier. Vous ne tomberez ainsi jamais dans l'oubli ! Si votre message est percutant et personnalisé, cela peut s'avérer très profitable. Dans ce cas, l’e-mailing est un bon moyen de maintenir un lien avec sa clientèle, lien indispensable à la fidélisation. En effet, s’il est judicieux de vouloir conquérir de nouveaux clients, rien n'est plus efficace que de préserver sa clientèle existante.

7. Analysez les retombées de votre campagne emailing

Enfin, comme toute action marketing, votre e-mailing doit être analysé. Il vous faut observer les retombées de votre stratégie pour, au besoin, rectifier le tir et vous montrer encore plus efficace la fois suivante. Pour cela, de nombreux indicateurs de performance existent. Par exemple, pensez à regarder :

  • Votre taux d'ouverture, c'est-à-dire le pourcentage d'e-mails ouverts par rapport au total envoyé ;
  • Votre taux de clics, soit le nombre de clics sur votre bouton d'appel à l'action par rapport au nombre de messages envoyés ;
  • Votre taux de réactivité, c'est-à-dire le rapport entre le nombre d'individus ayant ouvert l'e-mail et ceux ayant cliqué sur le message ;
  • Ou encore votre retour sur investissement, c'est-à-dire la mesure de la rentabilité de votre campagne, soit le comparatif entre le coût de votre e-mailing et le chiffre d'affaires qu’il a généré.

En septembre 2019, le taux d’ouverture moyen d’un mail était de 22,8% à travers le monde. Le taux de clic était, quant à lui, de 3,5%. Autrement dit, pour un e-mailing de 10 000 contacts, 350 internautes cliqueront sur votre lien pour atterrir sur votre site, soit autant de chances de concrétiser des ventes supplémentaires. L’e-mail demeure un excellent moyen de conversion et de fidélisation, alors… Utilisez ce canal à bon escient !

Comment créer une base de données pertinente ?

Vous vous demandez peut-être comment avoir une liste de prospects/clients qualifiés ? La meilleure réponse qu’on puisse vous apporter, c’est de vous constituer une base de données pertinente. Grâce à elle, votre prospection gagnera en qualité et votre chiffre d’affaires devrait s’en ressentir rapidement !

Communication multicanale : quels enjeux pour les PME ?

Il n’a jamais été aussi important pour les entreprises d’être visibles auprès de leurs clients ... vous ne pouvez plus vous passer du marketing multicanal. S’il est devenu incontournable, il n’est pas toujours facile de bien saisir tous ses enjeux. Voici quelques conseils.